• La bibliothèque de l'éditeur

  • Détail d'une fresque de l'hôtel de Sambucy de Sorgue

  • Détail d'un décor de l'Antiphonaire de Nonenque

  • Détail d'un sondage du tablier du Pont Vieux. Juillet 2015.

  • Suivi de la restauration du moulin du Pont Vieux, 2016

  • Versant sud du Moulin du Pont Vieux.

Le blog de l'éditeur

 

Le service des archives municipales ouvre ses portes, sur rendez-vous, à partir du 18 mai

 

 

Notre-Dame de l'Espinasse

Notre-Dame de l'Espinasse

L'église Notre-Dame de l'Espinasse

 

Une église romane

La ville de Millau apparaît aux Xe-XIe siècles, ignorant tout de l’occupation antique. Amilhau se structure sur la rive droite du Tarn, dans une de ses sinuosités, autour de la fondation du monastère et de l’église Notre-Dame de l’Espinasse, consacrée en 1095 par le pape Urbain II.

L'église dépend alors du monastère de Saint-Victor de Marseille depuis que le vicomte de Millau Béranger la leur a cédée, avec le terrain nécessaire à la construction d’un couvent. Ses frères Bernard et Richard sont à l’origine de cette cession.

Personnages de premier plan, abbés de Saint-Victor et grands promoteurs de l’essor domanial de leur abbaye, ils ouvrent ainsi le Rouergue à l’ordre Bénédictin. C’est à partir de cette date que la ville se développe.

Chevet roman de l'église L'église est probablement élevée à la fin du XIe siècle, au nord-est de la ville.

Elle présente un chevet à pans coupés animé par des arcs retombant sur les contreforts, procédé qui se prolonge le long de la nef, elle même cantonnée de deux clochers.

Suite aux guerres de Religion, les parties hautes sont réédifiées et l’église est couverte d’une voûte unique libérant un vaste espace intérieur.

Trois cent ans plus tard, le Couronnement de la Vierge est peint sur la voûte en cul de four de l’abside. Elle rappelle, au travers de la représentation du peuple chrétien, les artisans des métiers de la peau et du gant, qui font alors la richesse de la ville.

 

L'église Notre-Dame de l'Espinasse se présente comme le prototype d'une série d'édifices romans du Rouergue.

Pour en savoir plus sur Notre-Dame de l'Espinasse :

> le patrimoine de Millau

>"L'église Notre-Dame de l'Espinasse", Patrimoni, n°35, 2011

 

Et que devient Notre-Dame de Paris ?

> pour en savoir plus, rendez-vous sur le chantier numérique de la cathédrale