• La bibliothèque de l'éditeur

  • Détail d'une fresque de l'hôtel de Sambucy de Sorgue

  • Détail d'un décor de l'Antiphonaire de Nonenque

  • Détail d'un sondage du tablier du Pont Vieux. Juillet 2015.

  • Suivi de la restauration du moulin du Pont Vieux, 2016

  • Versant sud du Moulin du Pont Vieux.

Le blog de l'éditeur

 

En cette période de confinement, le service Archives-Patrimoine donne un aperçu de la richesse du patrimoine et de l'histoire de Millau 

 

 

Emma Calvé, cantatrice millavoise

Emma Calvé, cantatrice millavoise

Chaque jour, découvrez un pan de l'histoire et du patrimoine de Millau ...

Aujourd'hui, Emma Calvé...

Emma Calvé nait à Decazeville le 15 aout 1858

En 1873, âgée de 15 ans, elle part à Paris où elle étudie successivement avec M. Puget, Mme Marchesi puis Mme Rosine Laborde.

Dès 1882, elle débute au théâtre de la Monnaie à Bruxelles, dans le rôle de Marguerite, de Faust (Gounod), puis joue Hérodiade et Robert-le-Diable.

Paris

Appelée en 1883 au Théâtre Italien de Paris, elle crée Aben-Ahmet, de Théodore Dubois (d’après Chateaubriand : « Le dernier des Abencérages »), avec le baryton Victor Maurel et chante Les Pêcheurs de Perle, de Bizet ; elle passe ensuite à l’Opéra-Comique pour y créer, en 1885, Le Chevalier Jean, de Victorin Joncières, et y reprend Zampa, L’éclair, Les noces de Figaro, Lalla-Rouck, La Flûte enchantée, Le Domino Noir.

L'Italie, l'Angleterre, les Etats-Unis....une carrière internationale

Elle conquiert sa renommée à Rome, Naples, Florence, Venise. Elle y chante le théâtre français et se fait acclamer dans Hamlet, Mignon, Le Roi d’Ys ; elle y interprète aussi le théâtre italien, avec La Flora Mirabilis, de Samara qu’elle crée à la Scala de Milan en 1886, l’Amico Fritz qu’elle crée à Rome en 1890, et Cavalleria Rusticana écrit pour elle par Pietro Mascagni, en 1890.

En 1891, enviée de l’élite parisienne, elle interprète Carmen à Paris, à l’Opéra-Comique. Elle l’interprètera plus de 3 000 fois dans le monde entier.

De 1891 à 1898, célèbre, elle joue à Convent-Garden de Londres, où la Reine Victoria l’apprécie, en Amérique, au Métropolitain Opéra de New-York, puis en Espagne et en Russie où elle est l’hôte du Tsar au Palais Impérial. Elle déchaîne l’enthousiasme de ses auditeurs avec Carmen, Faust, Hamlet, pièces auxquelles viennent s’ajouter de retentissantes créations ou reprises comme Messaline, d’Isidore de Lara, Mephistophélès, de Arrigo Boïto, avec le grand Chaliapine, La Navarraise de Jules Massenet, Sapho, du même auteur, écrit pour elle.

En 1900, elle est en Turquie, au palais du Sultan Rouge Abdul-Hamid et à Paris où elle joue Ophélie dans Hamlet.

En 1903, elle crée La Carmélite de Raynaldo Hahn.

De 1904 à 1907, elle parcourt les États-Unis, l’Allemagne, l’Autriche, la Hongrie où elle triomphe toujours. Elle revient à l’Opéra-Comique pour la millième représentation de Carmen pour une création nouvelle et « inoubliable ».

De 1909 à 1914, elle parcourt l’Égypte, l’Autriche, la Nouvelle Zélande, l’Inde, la Chine, Le Japon, la Californie, le Mexique et les principales villes d’Amérique.

La Grande Guerre

Emma Calvé chante pour les Alliés, pour les œuvres (Lafayette Fund), La Croix Rouge et leurs blessés. De 1914 à 1916, elle donne 40 concerts, en Californie, Louisiane, Virginie, Texas, Canada, Mexique. Et à Chicago, Boston, Philadelphie, Washington, elle fait acclamer « la Marseillaise ».

En 1917, une seconde tournée la conduit aux États-Unis où elle donne 40 nouveaux concerts. De retour en France en 1918, elle interprête « la Marseillaise » à l’Opéra-Comique de Paris, le jour de l’Armistice.

De nouvelles tournées internationales

Des tournées internationales la mènent en Irlande et en Ecosse en 1920 et 1921. Puis elle retourne aux États-Unis en 1922 et 1923, où elle fonde l’Institut Français de Chant (Institute Calvé) à New-York, puis part au Canada. De retour en France, elle se consacre à l’enseignement et aux œuvres de bienfaisance, installée dans son château de Cabrières.

1931 voit son cinquantenaire artistique. Elle est alors nommée au grade de Chevalier de la Légion d’Honneur.

En 1939, à 80 ans, elle préside à l’Opéra-Comique, la représentation de Carmen pour le centenaire Georges Bizet. Son départ aux États-Unis, prévu pour enregistrer sa voix est rendu impossible par la guerre.

Elle meurt le 6 janvier 1942 à Millau, après avoir publié ses mémoires : « Sous tous les ciels j’ai chanté », paru chez Plon en 1940.

Une attention pour son pays natal, l'Aveyron

Pour Millau et le Rouergue, elle n’oublie jamais de se produire :

  • En 1892, elle chante au bénéfice de la construction de l’église du Sacré-Cœur de Millau et des pauvres de la Ville.
  • En 1897, elle se produit à l’occasion de l’inauguration du Monument Patriotique des soldats morts en 1870, œuvre de Denys Puech (Parc de la Victoire de Millau).
  • En 1898, elle fonde le sanatorium de Cabrières pour y recevoir des jeunes filles de Millau, hébergées gratuitement par ses soins.
  • En 1901 et en 1907, elle joue pour les pauvres de Rodez.
  • En 1908, elle chante pour les ouvriers millavois victimes du chômage.
  • En 1926, elle aide à la construction du groupe sculpté destiné au Parc de la Victoire en l’honneur de l’entomologiste J.-H. Fabre, pour celle du clocher de Saint-Martin et pour le carillon de l’église du Sacré Cœur.

Le Livre d'or

Les Archives Municipales de Millau conservent dans leurs réserves, le Livre d'Or d'Emma Calvé

Couvrrant la presque totalité de sa carrière, de 1895 à 1931, il compte 484 pages où sont collées des courriers, des dédicaces, des télégrammes reçus par Emma Calvé. Rédigés par ses admirateurs, ils le sont aussi par des compositeurs avec lesquels elle a travaillé, comme Jules Massenet, des cantatrices, des actrices, comme Sarah Bernhardt, des auteur-e-s, telle Colette qui lui a envoyé une photo d'elle, ou encore de puissants, tels la Reine d'Angleterre Victoria !

Au travers de ses documents se lisent l'intérêt d'Emma Calvé pour son art mais bien au-delà pour d'autres thématiques de son temps, la spiritualité, la langue pronvençale ou rouerguate, l'astronomie, mais aussi un réél souci pour son prochain.

 > Nelly Melba (1861-1931), actrice Soprano colorature australienne née le 19 mai 1861 à Richmond (près de Melbourne), morte le 23 février 1931 à Sydney.

Nelly_Melba_actrice

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Eléonora Dusse (1858-1924), comédienne italienne née à Vigevano le 3 octobre 1858 et morte à Pittsburgh (Pennsylvanie) le 21 avril 1924. Elle est considérée comme l'une des plus grandes actrices de son temps.

> pour en savoir plus

Hommage au musée de Millau

Le musée de Millau et des Grands Causses lui réserve une salle où sont visibles costumes, partitions et autres souvenirs d’Emma Calvé.

 

Catégories

Actualités du patrimoine

mars-avril 2020 : En ces jours de confinement, le service archives-Patrimoine, Ville d'art et d'histoire diffuse quotidiennement, ou presque, sur son blog, une page sur l"histoire et le patrimoine de la ville.

16 mars 2020 : Report de l'ouverture du site patrimonial de la tour des rois d'Aragon et du Beffroi prévue le 04 avril 2020.

Report de l'exposition de photographies de Catherine Guilhou, Le cadre des choses, Hôtel de Tauriac. 1er étage.

Décembre 2019 : La tour des rois d'aragon & le beffroi, publication d'un Focus Ville d'art et d'histoire.

Juin-septembre 2019 : L'Artothèque s'expose à l'Hôtel de Tauriac (à côté de la tour des rois d'Aragon&beffroi), du 26 juin au 22 septembre.

Avril-juin 2019 : Exposition d'Anne Sarda : L'infini voyage du petit peuple, Hôtel de Tauriac. Du 19 avril au 16 juin.

Avril-mai 2019 : Installation d'Anne Sarda : R(évolution(s), Espace Culture. Du 08 avril au 03 mai.

Mars 2019 : Opération de fouilles archéologiques préventives, ilôt "Temple-Voultre". Du 11 au 15 mars.

Janvier  2019 : Retirada : appel à collecte aux archives municipales de Millau. > pour en savoir plus

Décembre 2018 : La restauration du tableau d'Hypolite Adam, La Déploration, est achevée. Le tableau est accroché dans l'église Saint-François.

Novembre 2018 : Commémoration de l'armistice de 1914-1918. Elle a été l'occasion de la pubication d'un Focus consacré au Parc de la Victoire.

15-16 septembre 2018 : Journées Européennes du Patrimoine. Le RENDEZ-VOUS.

Août-septembre 2018 : Videomapping dans la tour des rois d'Aragon.

Juin-Juillet-Août 2018 : Le patrimoine de Millau est à l'honneur avec des visites libres ou des visites guidées Laissez-vous conter Millau, la tour des rois d'Aragon et son beffroi,... l'histoire de la ganterie : regardez les programmes...

Mai 2018 : Parution de la revue "Le patrimoine. Histoire, culture et création d'Occitanie", n°52. Le golfe du Lion, hier et demain, Printemps 2018, 144 pages, avec un article consacré aux archives municipales de Millau, "Millau, son trésor d'archives".

Avril 2018 : Les travaux de réaménagement du Parc de la Victoire sont achevés.

Mars 2018 : Un généreux donateur a offert un plan des fortifications de MIllau faites et à venir, datable du 1er tiers du XVIIe siècle, aux Archives Municipales de la Ville.

Janvier 2018 : La restauration du tableau d'Hyppolite Adam est achevée. Restent quelques couches de vernis à appliquer et le tableau pourra être déplacé.

Décembre 2017 : Restauration du tableau d'Hyppolite Adam, d'après la Descente de croix de Regnault (fin 19e siècle). Notre-Dame de l'Espinasse. Cette restauration occasionne la fermeture momentanée et exceptionnelle de l'église Notre-Dame de l'Espinasse.

Octobre 2017 : Le cycle des conférences patrimoniales reprend : le 14 novembre aura lieu une conférence sur le Pont Vieux et le moulin, à la MESA. 18h30.

Septembre 2017 : Dans le cadre de la refonte paysagère du Parc de la Victoire, le buste de son commanditaire, André Balitrand, est nettoyé et retrouve tout son éclat.

Aout 2017 : L'Association des Peintres et Sculpteurs réntègre le moulin du Pont Vieux.

Juillet 2017 : Les travaux du moulin du Pont Vieux sont achevés.  réintègre le site en août !

Juin 2017 : Les travaux de rénovation du moulin du Pont Vieux touchent à leur fin. L'inauguration a lieu le 21 juin à 11h30 sur place.

Avril - Mai 2017 : La rénovation des parties intérieures du moulin du Pont Vieux est en cours d'achèvement.

Mars 2017 : Les travaux de rénovation du moulin du Pont Vieux se concentrent sur la couverture de lauzes de calcaire.

Février 2017 : Les travaux de rénovation du moulin du Pont Vieux sont ralentis par les intempéries.

Janvier 2017 : Les travaux de rénovation du moulin du Pont Vieux touchent essentiellement la toiture de lauses et le revêtement du hall d'entreé.

Décembre 2016 : Les enduits extérieurs du moulin du Pont Vieux sont quasiment achevés, les peintures des ferrures également. Les travaux intérieurs débutent.

Novembre 2016 : La restauration du moulin va bon train. Le bâtiment occidental a été réenduit aux couleurs que montraient les premières photographies connues. Des grilles condamnent l'accès à la souche du moulin aux pigeons.

Octobre 2016 : Les pans de bois du bâtiment oriental ont été recouverts d'enduit. Sa toiture est en cours d'achèvement. Les anciens enduits exterieurs du bâtiment occidental sont enlevés et montrent un appareil de tuf exclusivement.

Septembre 2016 : Les travaux se poursuivent. Le soubassement du moulin, nettoyé, est en cours de rejointoiement. Au-dessus, la partie orientale du moulin a également été décroutée et montre un édifice en pans de bois, unique sur ce bâtiment. Les tuiles mécaniques qui couvrent cette zone ont été enlevée et une nouvelle toiture devraient être installée d'ici la fin du mois.

Août 2016 : Les travaux du moulin du Pont vieux ont débuté depuis quelques semaines. Le décroutage des parties hautes montrent que l'étage du bâtiment est fait de pans de bois avec un remplissage de tuf. Les travaux dans les parties immergées voient le remplacement des pierres les plus endommagées.

Juillet 2016 : A la suite de la restauration du pont vieux, effectuée entre juillet 2015 et janvier 2016, les travaux de restauration du moulin qui lui est adossé débutent. Ce mois de juillet doit surtout voir l'installation des échafaudages. Deux tranches de travaux permettront de restaurer l'extérieur, de la souche aux toitures, et de réaménager les salles intérieures. A l'issue des travaux, l'Association des peintres et sculpteurs pourra réintégrer les lieux tandis que des visites ponctuelles pourront y être organisées.

Loi du 7 juillet 2016 relative à la liberté de la création, à l’architecture et au patrimoine

> La loi doit permettre d’"affirmer et garantir la liberté de création" et de "moderniser la protection du patrimoine". Le principe de "liberté de création" est inscrit dans la loi. La "liberté de création" devient une liberté publique, au même titre que la liberté d’expression ou la liberté de la presse.

Lien vers le texte de loi

Extrait concernant le patrimoine

Mai 2016 : La Commission régionale du patrimoine et des sites (CRPS) du 8 avril 2016 a émis un avis favorable pour l'inscription au titre des monuments historique du moulin du pont vieux. La protection concerne le soubassement du moulin avec les roues à cuve et leur mécanisme ainsi que les façades et les toitures des parties hautes du moulin.

Février 2016 : Les travaux du pont vieux s'achèvent. La reception des travaux est prévue dans le courant du mois.

> 2015-2014

Haut de page

Le Ministère de la Culture et de Communication a délivré le label Ville d’art et d’histoire à la ville de Millau en 2010. Depuis, la Ville de Millau mène des actions en direction du Patrimoine archéologique, bâti, mobilier ou encore environnemental, alliant connaissance, restauration et valorisation.